Avec

 Sam Gittins, Neerja Naik, Abigail Cruttenden

Année :

 2019

Pays :

 Grande-Bretagne

Durée :

 91 min

Genre :

 Épouvante-Horreur, Science-fiction

Production :

 Premiere Picture, Shudder Films

La sentence
 
Vive la famille
Bande-annonce Await Further Instructions

Synopsis

Repas de Noël classique chez les Milgram, avec son lot de tensions à peine larvées. Des bruits métalliques se font entendre. La famille se rend compte qu’elle est bloquée à l’intérieur de la maison familiale, les portes et fenêtres obstruées par une mystérieuse matière noire. Sur l’écran de télévision, un message sibyllin : « Attendez vos instructions ».

La critique

Await further instructions est un huis clos fantastique teinté d’humour noir. Tous les huis-clos ne se valent évidemment pas mais je suis toujours étonné de voir comment, avec très peu de choses, ces films sont capables de nous tenir en haleine jusqu’au bout. C’est notamment par le traitement des relations humaines et des interactions entre les différents personnages.

Dès le démarrage du film et la séquence introductive, la bande son nous fait très vite comprendre dans quoi l’on s’embarque avec une musique évoquant l’étrange, le surnaturel et le fantastique mais pas l’horreur ou la peur. Une musique à la Tim Burton en somme.

Nick arrive dans la maison familiale avec sa fiancée Annji (d’origine indienne. Je le précise car cela a son importance dans le récit). On comprend très rapidement que les relations sont très compliquées entre Nick et son père. Les personnages sont complètement caricaturaux mais j’ai vu ce film avec en tête l’idée de regarder une sorte de fable ou de conte fantastique donc cela ne m’a pas offusqué outre mesure. Le père est un tyran patriarchal cul-béni ayant lui-même une relation très conflictuelle avec son propre père raciste et misogyne présent lors de cette soirée. La mère en est la principale victime, elle est soumise et reste cantonnée à son rôle de ménagère tel que son mari l’envisage. Débarque ensuite la soeur enceinte également raciste et souffrant d’un gros complexe d’infériorité et de son mari, un abruti cherchant en permanence à prouver sa valeur à son beau-père et sa virilité à sa femme. Seul Nick et sa petite-amie semblent équilibrés dans cette famille complètement stéréotypée.

La situation s’envenimant, le couple cherche à partir en douce de la maison mais s’aperçoit très vite qu’une sorte de fibre métallique les empêche de sortir. C’est à ce moment-là que les vrais ennuis commencent et qu’on entre dans la 4e dimension. Comme n’importe qui dans cette situation, les protagonistes cherchent à en savoir plus sur la situation à l’extérieur via les médias et ils décident donc d’allumer la télévision. Mais en lieu et place de la chaîne d’infos, c’est un écran leur donnant des instructions.

Dans le contexte du Brexit, on peut se demander si ce film anglais est une métaphore politique avec cette famille d’anglais typique se retrouvant totalement isolée du monde extérieur et s’entredévorant de l’intérieur. C’est en tout cas une satire des relations familiales et des réunions de famille qui ont tendance à tourner au vinaigre. Il y a également une réflexion, certes un peu grossière, sur le pouvoir des écrans et leur côté hypnotisant pour une grande partie de la population et le relatif danger sur la manipulation des foules. On est en quelque sorte à la croisée des chemins entre Black Mirror, la Quatrième dimension ou même Creepshow

Tout au long de ce film, nous voyons cette famille évoluer et se déchirer au fil des instructions s’affichant à l’écran. Les tensions s’exacerbent à travers des scènes et des séquences d’une violence certaine jusqu’à une apothéose assez improbable et néanmoins très amusante avec des effets spéciaux old-school en stop-motion comme je les apprécie.

Le film a manqué de moyen et les ficelles scénaristiques sont un peu grosses mais j’ai tout de même apprécié ce film. Point d’ennui et j’ai bien ri par moments.

Le film est en exclusivité sur la plateforme Shadowz alors n’hésitez pas à le regarder pour vous faire votre propre avis et venir ici le partager avec nous !

FONZI

L'article t'a intéressé ? Dis-le nous !

Abonne-toi pour ne rien manquer !
1 like = une cervelle fraîche pour un petit zombie