Avec

 Pat Healy, Ethan Embry, Sara Paxton

Année :

 2013

Pays :

 États-Unis

Durée :

 91 min

Genre :

 Thriller

Production :

 Snowfort Pictures, New Artists Alliance

La sentence
 
Croustillant !
Bande-annonce de Cheap Thrills

Synopsis

Craig a des tas de problèmes : une famille à nourrir, des dettes, il vient de perdre son job et se trouve menacé d’expulsion… Alors qu’il boit des coups dans un bar avec son vieux pote Vince, un couple aussi farfelu qu’improbable propose à nos deux loosers, des “défis” contre de l’argent. Il n’en fallait pas plus pour émoustiller nos deux compères…

La critique

Cheap Thrill est le premier long d’Evan Louis Katz qui, malgré un budget modeste et peu d’expérience, parvient à nous surprendre en livrant une petite perle comme on aimerait en voir plus souvent. Le film est une comédie burlesque sur fond de satire autour du pouvoir que confère l’argent à ceux qui en possèdent. Autrement dit, jusqu’où seriez-vous capable de repousser vos limites pour de l’argent ?
Partant de là, on voit très bien le champ des possibilités offertes au réalisateur de se faire plaisir en laissant libre court à son imagination fertile. C’est précisément ce que nos deux “amis” vont découvrir et expérimenter à leurs dépends tout au long d’une soirée déjantée où tout, mais absolument tout peut arriver.

Cheap Thrill joue à fond la carte de la provocation jusqu’à créer des situations cocasses et poussées à l’extrême par une série de défis plus rocambolesques les uns que les autres. Le couple diabolique et pervers formé par Sara Paxton (La dernière maison sur la gauche) et David Koechner s’autorise à peu près tout. Le film flirte carrément avec le mauvais goût mais tout cela demeure cohérent dans cet univers du tout possible. C’est ainsi que l’on va suivre les péripéties de nos deux pigeons dont l’un va tout même accepter de se sectionner un doigt pour ensuite le bouffer tout cru ou encore carrément aller faire une crotte dans la maison du voisin quand l’autre ne va pas hésiter une seconde à pisser sur son pote etc… Bref, voilà un avant-goût du genre de défis et donc de situations que vous allez découvrir dans ce petit film jouissif et à l’humour décapant.

Cheap Thrill est bien une fable amorale qui fait la part belle au fric et démontre, par l’absurde, à quel point l’Humain en est dépendant à tout point de vue, capable des pires atrocités par appât du gain facile. D’ailleurs, l’évolution de la relation entre les deux amis en est une belle illustration. Le réalisateur s’amuse à faire monter la tension entre eux jusqu’à atteindre un point de non-retour. Même leur amitié n’y résistera pas.

Pour conclure sur ce film que j’ai particulièrement apprécié, je dirais qu’il est sans prétention, ne se prend pas au sérieux et c’est précisément ce qui fait que ça fonctionne à merveille. Le réalisateur ne tombe pas dans l’écueil de la demi-mesure ou de la retenue comme c’est bien souvent le cas. Là, il se donne à fond et balance la sauce pour notre plus grand plaisir!

DARKO

L'article t'a intéressé ? Dis-le nous !

Abonne-toi pour ne rien manquer !
1 like = une cervelle fraîche pour un petit zombie