La com’ et la promotion du film

Fonzi : C’est assez fou parce que le marketing a réussi le tour de force de créer l’attente autour d’un personnage Marvel très peu connu du grand public. Depuis quand existe t il d’ailleurs ce personnage ?

Valgur : Apparemment il aurait fait sa première apparition en 1991 quand même. Il n’est donc pas tout jeune. J’avoue que je ne connaissais pas plus que ça. En parlant d’attente, ce qui est marrant avec les films estampillés Marvel, c’est de savoir quand va apparaître Stan Lee. Bon je n’en dis pas plus mais il apparaît bien comme espéré.

F : Ryan Reynolds a d’ailleurs été très investi dans la com du film dès le début ce qui a pas mal aidé à sa promo. Je crois qu’il est même co-producteur.

deadpool-3

Une comédie d’action avant tout

Darko : Le générique est super original et donne vraiment le ton. Et j’avoue qu’il tient clairement ses promesses. Ce film est trash à tout point de vue.

V : Justement contrairement à beaucoup de critiques qui espéraient un film plus subversif, j’ai trouvé qu’ils allaient assez loin pour un film Marvel. On est très loin d’un Captain America par exemple. Il s’agit avant tout d’une comédie. Je craignais à ce propos un humour lourd. Il est lourd c’est sûr mais les répliques sont cinglantes et vraiment bien trouvées.

Ce film est trash à tout point de vue.

F : Dans le genre actionner comique, il y a vraiment un parallèle entre les scènes d’action tranchantes et sanglantes de Hit Girl et celles de Deadpool. Et si on s’attarde sur le scénario, même les choix narratifs évoquent Kick ass 1er du nom. Ce n’est pas une histoire classique mais un portrait de personnage, la découverte d’un nouveau héros. Du coup, dans Deadpool je trouve l’histoire d’amour vraiment pas terrible, limite inutile. J’ai l’impression qu’ils passent du coq à l’âne, d’un drame larmoyant à de la grosse comédie qui tâche. De ce que je connaissais du perso, j’aurai préféré un mec qui n’en ait vraiment rien à foutre de tout et surtout de sa nana. Un mec sans foi ni loi et sans états d’âme. Franchement l’histoire d’amour, à mon avis, est vraiment superflue.

V : Oui là c’est une question d’approche et de goût à la limite. J’ai trouvé que cette histoire donnait un peu d’humanité justement au héros, un peu d’épaisseur, ce qui du coup différencie la comédie potache d’un film qui a un peu plus de potentiel.

D : En tous les cas, le montage alternant portrait en flashback et histoire principale donne un sacré rythme à l’ensemble. On ne s’ennuie jamais.

F : C’est très second degré aussi. On a à faire à un personnage qui sait qu’il n’existe pas vraiment. Il y a beaucoup d’auto-dérision, d’interaction avec le public, d’allusion à la production et à l’univers Marvel en général. Il évoque même Ryan Reynolds et son bide Green Lantern. C’est énorme.

deadpool-2

La présence des X-Men

D : Par contre, je n’ai pas compris la présence de Colossus et de son ado de “stagiaire” comme il la présente. Ils arrivent en plus comme un cheveu sur la soupe. On ne sait pas comment ils se connaissent ni quelles sont leurs liens. Il y a trop de raccourcis de ce côté là.

F : Justement, j’aurai bien zappé l’histoire avec la nana pour développer cette relation Deadpool / X Men. Cela dit, je crois que c’est prévu dans une éventuelle suite.

Colossus et son côté casse burne moralisateur, contraste et appuie le côté clownesque et marginal de Deadpool

D : Ils ont voulu axer sur le fun je pense.

V : C’est clair que s’ils avaient développé l’histoire dans ce sens, le risque aurait été de tomber dans un Marvel plus classique et moins drôle. Ceci dit, Colossus et son côté casse burne moralisateur, contraste et appuie le côté clownesque et marginal de Deadpool. Mais c’est vrai qu’ils auraient pu au moins éviter les gros raccourcis. C’est un peu torché. Peut être dans une version longue sait on jamais.

F : Oui ce contraste fonctionne bien. Le choix de Colossus est bien vu. S’ils avaient pris un Wolverine qui est lui même marginal et badass ça aurait certainement moins bien fonctionné. Mais ça me ferait bien marrer de les voir se foutre sur la gueule ces deux-là quand même.

deadpool-1

Le verdict

F : J’ai passé un bon moment mais ce n’est pas mon Marvel préféré. On se marre bien mais on reste sur sa faim. Le scénario manque un peu de consistance pour moi. Ils ont tout misé sur la personnalité du personnage (très chouette soit dit en passant) et brodé un semblant d’histoire autour de ça. Je l’aurai peut-être plus ancré dans l’univers des X-Men ou alors pas du tout, mais pas le cul entre deux chaises comme ici. J’ai quand même bien envie de voir la suite des aventures de ce malade mental.

D : Je m’attendais un peu à ce que j’allais découvrir pour avoir lu une BD de Deadpool quelques jours avant la séance mais j’avoue que le film est allé au-delà de ce que j’espérai. Le ton résolument trash et irrévérencieux associé à des répliques cinglantes à souhait donne lieu à un festival carrément jouissif! Le film est même plus déjanté que la BD! Bref, un bon Marvel comme on aimerait en voir plus souvent!

V : J’avoue que je m’attendais à moins réussi. Donc c’est une bonne surprise pour une alliance action / comédie qui fonctionne super bien. Et visuellement c’est parfait, rien à redire sur cet aspect.