Fonzi : Avec La Tour Sombre, on se retrouve très éloigné de l’univers déployé habituellement chez Stephen King à savoir du fantastique ancré dans un univers réaliste et contemporain contrairement à ici où le réalisme côtoie l’heroic-fantasy, la science-fiction et même le western. Beaucoup d’informations à peine survolées pour un film qui rappelons-le ne dure que 95 min.

la tour sombre

Valg : Le mélange est atypique et laisse entrevoir de bonnes possibilités de développement… qui ne sont malheureusement pas exploitées dans La Tour Sombre, tour qu’on ne voit à peine et qui est finalement tout juste évoquée. C’est marrant justement la contradiction qu’il y a après visionnage entre le fait qu’on se dise qu’il ne fallait pas que ça dure plus longtemps et que dans le même temps ce film promettait une saga digne du Seigneur des Anneaux par Peter Jackson dans son traitement.

De nombreuses pistes sont lancées et ne sont pas exploitées dans la narration.

Fonzi : Oui il y a ce côté épique effectivement mais on n’est pas du tout transporté par ce monde imaginaire qu’on ne fait qu’apercevoir. Un bout de forêt par là, un bout de désert, le repère des démons… mais absolument sans comparaison avec la Terre du Milieu et tous les lieux et créatures mythiques qui la composent. De nombreuses pistes sont lancées et simplement évoquées au même titre que la tour et qui ne sont pas exploitées dans la narration. On nous balance gratuitement des infos intrigantes et potentiellement passionnantes sans aller plus loin. Avec la tour, même si on ne sait rien d’elle on comprend quand même tout de suite que c’est l’enjeu majeur du film.

la tour sombre

Valg : ça ressemble presque à un gros trailer d’1h30 de l’univers de la saga de Stephen King. C’est d’ailleurs peut être une façon de relancer les ventes de ses bouquins. J’avoue que le film m’a donné envie de m’y coller. Il aura au moins cet intérêt. Ceci dit en terme de réussite, il faut quand même souligner l’excellente interprétation des acteurs principaux qui ont du mérite au vu du résultat engloutir tout le budget du film 😀 Plus sérieusement j’ai adoré le jeu de Matthew McConaughey qui est parfait dans son rôle. Il est juste dans toutes ses actions.

la tour sombre

Fonzi : J’aurais aimé en savoir plus sur “l’homme en noir” justement, plutôt bien interprété par Matthew McConaughey effectivement. En savoir plus sur son histoire, ses relations aux différents mondes et aux personnages et ses motivations plutôt que juste nous dire “je veux amener les ténèbres sur tout l’univers parce que je suis un grand méchant”…bien trop simpliste !

…un film de vacances d’été, un pur produit marketing qui pourtant avait tout pour réussir.

Valg : C’est tout à fait ça. Sa performance est d’autant plus étonnante qu’il porte presque le film à lui seul sur la base de… pas grand chose finalement. Beaucoup d’autres acteurs très bons, dans de beaux rôles, se seraient méchamment cassés les dents sur un personnage aussi peu dégrossi. Ce film est à prendre pour ce qu’il est, un film de vacances d’été, un pur produit marketing qui pourtant avait tout pour réussir.

la tour sombre

Fonzi : Tout à fait d’accord. Avec un potentiel énorme, ce film nous sert le minimum. L’avenir nous dira s’il y aura d’autres épisodes mais le succès plus que mitigé et le dénouement de ce long-métrage n’appelant pas véritablement à une suite m’incitent à penser le contraire. Une série m’aurait paru un choix d’adaptation bien plus pertinent. Le projet serait apparemment dans les tuyaux. Affaire à suivre.

 

LA SECTE